Jeudi 21 Septembre 2017

Accéder à notre boutique en ligne

Francomanie le portail Francophone

Google
 

Album Death Magnetic de Metallica

Groupe: Metallica

Album: Death Magnetic (12 septembre 2008)

Death Magnetic liste des chansons et lyrics:

1-That Was Just Your Life
2-The End Of The Line
3-Broken, Beat & Scarred
4-The Day That Never Comes
5-All Nightmare Long
6-Cyanide
7-The Unforgiven III
8-The Judas Kiss
9-Suicide & Redemption
10-My Apocalypse



Commentaires pré-sortie de l'album DEATH MAGNETIC

Introduction
Metallica devait certainement faire le point sur quelque chose : St-Anger en 2003 aurait du resté à l’intérieur des murs du quartier général du groupe et être intitulé ‘Some kind of therapy’. Voici la traduction des commentaires de Rob Laing de chaque chanson provenant du site Musicradar.com avant la sortie de Death Magnetic le 12 septembre 2008.

That Was Just Your Life
Ça commence avec le son d’un coeur qui bat lentement, enchaîne ensuite avec une pièce de clair ‘picking’à saveur de ‘Sanitarium’. Ensuite l’enfer se déchaîne. C’est un Metallica que plusieurs croyaient ne jamais entendre à nouveau, la guitare à la vitesse de l’éclaire comme ‘Blackened’ et un puissant James Hetfield avec un nouveau feu dans sa voie. C’est le son d’un groupe qui soudainement a reconnu ses forces et qui en quelque sorte bâti un pont entre And Justice For All de 1988 et le Black Album de 1991. Quelle façon de démarrer!

The End Of The Line
Le ‘riff’ de guitare principal sera automatiquement reconnu par quelques fans, il a été pris d’une chanson nommée ‘The Other Song’ que Metallica à jouée quelque fois en spectacle durant 2006, incluant quelques crochets de la chanson ‘Animal’ de Pearl Jam. Kirk Hammet semble avoir développé un sentiment de culpabilité pour les dernières 10 ans et joue des solos comme si sa vie en dépendrait en utilisant sa ‘wah-wah’ pédale tout au long.

Broken, Beat & Scarred
Une autre dose de lourdeur avec un ‘riff’ simple mais efficace qui rappel ‘The Black Album’. Ça frappe, c’est dynamique et présente une autre voie commandante de James Hetfield avec un refrain entraînant qui parle de survie à travers l’épreuve. À ce point la batterie de Lars Ulrich ressemble à du déjà vu.

The Day That Never Comes
Le ‘single’ est bien placé ici après tout les revirements des chansons précédentes. Deux choses sont maintenant claires : 1) La rumeur d’un mastering et d’un mixage dérisoire sur l’album n’est pas fondée pour la plupart. La guitare a beaucoup de coupure mais ne pétile pas trop. 2) La batterie de Lars Ulrich sonne encore trop fort dans le mixe sur cette chanson en particulier. Combien de micro a-t-il branché sur son ‘snare’ (sorte de tambour)?.

All Nightmare Long
La guitare domine dans cette chanson. Beaucoup mieu que le titre épineux le suggère, vous pourrez regarder votre poul si votre tête ne pendille pas le long du ‘riff’ principal. De retour au mixe Black Album/And Justice, il y a quelques bons ‘picking’ alternatifs qui rappellent ‘Dyers Eve’ avec un des plus solide refrains de l’album. Les solos chaotiques de Hammet s’assemble parfaitement et il y a même une fausse fin, çeci a marché pour le groupe Def Leppard avec la chanson ‘Animal’. La similitude s’arrête ici par contre.

Cyanide
C’est bizarre que le groupe ait choisi cette chanson comme la première à avoir été jouée en directe (live) parce que ce n’est pas une bonne représentation de Death Magnetic. Ralentissant le pas, ça semble laborieux dans la deuxième moitié, un peu forcé. Ou peut-être que c’est la batterie qui s’élève encore une fois trop dans le mixe.

The Unforgiven III
Un autre titre sinistre. Ça commence avec des pleurnichements de piano et de cordes avant de grossir dans une surprenante ballade Metallica-enne avec quelques harmonies de rock du sud quand ça s’arrête. Encore une fois, Hetfield a relevé sa gamme vocale et ça aide à transporter le tout alors que la seconde partie est composée de son épique de Hammet. Intéressant d’entendre le groupe recycler un de leurs vieux ‘riffs’ ici, un éclat provenant de la chanson titre de l’album Ride The Lightning sortie en 1984 si on ne se trompe pas dans la comparaison.

The Judas Kiss
Celle-ci a un potentiel de croissance et essaie quelques ‘riffs’ avant d’entrer dans la chanson. L’accélération et le ralentissement dynamique des vers sont impressionnants et la voie de Hetfield sur les coeurs possèdent plus qu’un peu de ‘Master Of Puppets’ en elle.

Suicide & Redemption
Le premier instrumental de Metallica depuis 20 ans a beaucoup pour se faire rentrer dedans, le pedigree et la magie des 'Orion' et 'To Live Is To Die' ne peut être approchée. Suicide et Rédemption tourne comme le plus grand désappointement de l’album Death Magnetic. Les deux ‘riffs’ principales ne sont simplement pas assez forts pour soutenir la chanson, manquant d’atmosphère, ils auraient pu avoir été inventés par n’importe quel groupe de métal sans nom. Pour un groupe qui a pris une bonne partie de l’album à prouver qu’ils étaient encore dynamiques ce son devient laborieux. D’un autre coté, vous pouvez bien entendre la basse de Robert Trujillo crier tout au long.

My Apocalypse
Une grande façon de sortir de l’album et la chanson la plus fonçeuse de l’album. C’est comme si le producteur et gourou Rick Rubin aurait dit à Metallica de jouer du ‘Slayer’ et a en juger les ‘riffs’ de Kirk Hammet vers la 2e minute, le spectre de Jeff Hanneman était définitivement présent dans le studio ce jour.

Conclusion
Presque 80 minutes pour entrer dans la première écoute. C’est l’album And Justice For All qui est le point de référence récurant, principalement dans les chansons plus lourdes. Et le battement morne et progressif de cet album est une mesure puissante. Il y a quelques trempage au long de l’album mais certainement que ce ne sera pas suffisant pour contenter quelques fans de la vieille école, spécialement critique envers la technique limitée de Lars Ulrich. Vous serez certainement surpris de voir ce qu’à monté le groupe cette fois-ci.

Video de Death Magnetic (Metallica)



Video officiel de 'The Day that never comes' sur Metallica.com

Video officiel de 'The Day that never comes'


Audio : The Day That Never Comes


Video : The Day That Never Comes (Pratique studio)


Video : The Day That Never Comes (live Leeds festival 22 août 2008)


My Apocalypse (audio seulement)